LE YOGA DERVICHE

(Euphonie Gestuelle du Samadeva)


Une pratique psychocorporelle qui intègre diverses techniques d’Orient et d’Occident aux danses tournoyantes des derviches soufis.








Ecouter et danser

Le Yoga Derviche ou Euphonie Gestuelle du Samadeva, qui signifie en persan “écouter-danser”, est l’harmonie du son (ou de la musique) et du geste (ou du mouvement). Par l’alternance d’exercices relaxants et d’exercices dynamisants ressemblant à ceux que proposent le yoga, le tai chi chuan, le stretching, la relaxation ou les danses orientales, cette méthode novatrice et néanmoins traditionnelle nous propose de partir à la recherche de ce qu’il y a de plus authentique et de plus profond en nous, pour accéder à une réelle harmonie entre le corps et l’esprit.


Selon Ennea Tess Griffith, créatrice de la méthode, le Yoga Derviche “apporte une sensation de détente et de bien-être incomparables. Les personnes peuvent se régénérer en se débarrassant de leur négativité accumulée”. Elle offre aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui un mieux-être physique et psychique leur permettant une meilleure adaptation à toutes les situations de leur vie, personnelle ou professionnelle, grâce à une libération des conséquences du stress, de l’anxiété, de la dépression… Pour donner à sa méthode la crédibilité nécessaire, Ennea Tess Griffith n’a pas hésité à demander conseil à des médecins et autres professionnels de la santé et du bien-être.



Quels sont ses effets ?

Le Yoga Derviche fait partie de la “science des mouvements”, enseignée depuis des siècles dans certaines confréries derviches. Elle exerce ses effets sur les muscles, en éliminant les tensions superflues et en donnant le tonus nécessaire à l’activité, mais également sur l’équilibre physique et psychologique, sur le sommeil, la concentration, la mémoire, ainsi que sur tous les organes. L’action de détente physique et psychique en fait une méthode anti-stress efficace, permettant de préserver en quelques minutes par jour son capital-santé.



Qu’est-ce que la santé ?

L’état de santé est le résultat du fonctionnement harmonieux de tous les organes, mais aussi de l’équilibre psychologique et de la capacité à avoir une pensée claire, adaptée à la situation présente. Comme tous les systèmes dans l’univers, l’être humain est animé par une force autorégulatrice, ou énergie vitale Oya, qui maintient l’équilibre entre ses différents composants, corps-cœur-esprit, et donc fonctionnement des organes, des émotions et de l’intellect. Cette force autorégulatrice maintient la santé et les premiers troubles interviennent quand elle circule mal. Les médecines traditionnelles orientales, telles l’acupuncture, la médecine ayurvédique, tibétaine ou yunani agissent ainsi sur la circulation énergétique. Il en est de même des pratiques corporelles précédemment citées : yoga, tai chi, relaxation… et Yoga Derviche.


Les Mouvements

Les “Arkana” sont les postures fondamentales de la méthode et portent des noms poétiques : Fontaine Jaillissante, Roseau dans le vent, Etincelles de feu… Ces enchaînements spécifiques ont une action en profondeur sur tous les systèmes organiques, ainsi que sur la circulation énergétique. 




L’Action sur le psychisme

Toute émotion a un double aspect, physique et psychique : le ressenti et sa manifestation. Il est ainsi  possible de rééquilibrer la vie émotionnelle à partir d’une action sur le corps. Au-delà de la perception que nous en avons, nos mouvements et nos gestes sont l’expression de nos émotions et de nos pulsions fondamentales ; inversement, les mouvements influencent ces éléments fondamentaux. Ainsi, la pratique des mouvements euphoniques agit sur notre inconscient en le transformant, en l’harmonisant.



L’Attention

L’élément fondamental de la pratique est l’attention : attention à ses gestes, à ses postures, à sa façon de respirer ; attention aux émotions qui surviennent ; attention aux pensées… La pratique des mouvements euphoniques est l’occasion privilégiée de revenir à soi mais aussi d’être présent aux autres et, progressivement, d’installer dans sa vie un art de se mouvoir, de ressentir, et même de penser en totale adéquation avec la réalité du moment.




Neurobiologie

Les découvertes récentes en neurobiologie permettent de donner un éclairage scientifique à ces savoirs ancestraux. Les effets de l’attention, l’action des mouvements asymétriques, le rôle de la musique, la perception directe du lien entre mouvement et émotion, etc., ont été étudiés : ils concourent tous à la création de nouvelles connexions cérébrales, permettant des gestes plus justes, des émotions plus adaptées, de meilleures capacités de concentration et de mémoire. La psycho-neuro-endocrino-immunologie, met en évidence les liens moléculaires entre le psychisme, le système nerveux et tous les systèmes du corps, rejoignant ainsi les traditions médicales les plus anciennes.



A qui s’adresse le Yoga Derviche ?

Elle s’adresse à tous ceux qui ont une prédilection pour toutes les formes d’expression corporelle, mais également à ceux qui se sentent aliénés à leur corps et souhaitent se réconcilier avec lui. Elle est pratiquée dans des milieux très divers : milieu sportif, entreprises, hôpitaux, établissements scolaires, maisons de retraite, centres pour handicapés moteurs et mentaux, centres de détention…

Elle permet de stimuler les forces de guérison par le biais du système immunitaire et s’adresse donc à tous ceux qui souhaitent maintenir ou retrouver leur santé en complément des traitements médicaux, auxquels elle ne se substitue pas.



La séance-type

Le Yoga Derviche se découvre lors de stages  sur des week-end, mais aussi lors de “séances-type” hebdomadaires, qui durent entre une heure et une heure et demie. La séance-type, cœur même de, commence toujours par une période de retour au calme, pour évacuer les problèmes de la journée, puis par des étirements pour éviter au corps tout accident musculaire. La partie dynamique contient diverses formes de danses traditionnelles qui nécessitent de coordonner la tête, les bras et les jambes. Points forts de la séance-type : des enchaînements particuliers, nommés “Arkana” et des Mouvements Méditatifs très lents. La séance se termine par un retour au calme, une relaxation et un bref cercle d'échanges.